Paiements par carte bancaire : Vers un plafonnement des frais de transaction ?

Vous ne devinerez jamais quelles sommes astronomiques les banques et les réseaux de paiement comme Visa et MasterCard osent prélever sur chaque transaction par carte bancaire ! Ces frais, qui se cachent souvent derrière le prix des produits ou des services, ont un impact dévastateur sur votre pouvoir d’achat.

Le règne des réseaux américains : Visa et MasterCard

En France, vous pensez que c’est le réseau Cartes Bancaires qui domine les transactions par carte bancaire ? Détrompez-vous ! Les réseaux américains ont pris le dessus ces dernières années, reléguant Cartes Bancaires au second plan. La raison ? L’incapacité du réseau français à s’imposer à l’international. Résultat : les commerçants français se retrouvent avec des frais exorbitants lorsqu’ils utilisent Visa ou MasterCard. Une véritable saignée financière qui ne tient pas compte des réglementations européennes de 2015 visant à limiter les commissions d’interchange.

Michel Khazzaka, expert en la matière, confirme que les banques françaises ne peuvent tout simplement pas se passer des géants américains. Pourquoi ? Parce que ces derniers sont les seuls à offrir une capacité de paiement internationale. Et Visa ne manque pas de faire pression sur les banques en leur proposant des réductions temporaires et des commissions alléchantes. Les commerçants affiliés à la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) se plaignent également des frais plus élevés imposés par les réseaux américains. Des frais qui ne respectent pas le plafonnement prévu par la réglementation européenne.

A lire  Économisez votre argent : Les secrets pour payer moins cher votre carburant

Un avenir incertain : plafonnement des frais en vue ?

Face à cette flambée des frais de transaction liés aux réseaux américains, les fédérations du commerce en France tirent la sonnette d’alarme et demandent à la Commission européenne d’intervenir pour encadrer ces abus. Selon Philippe Joguet, spécialiste des questions financières à la FCD, bien que le nombre de transactions effectuées via Cartes Bancaires soit encore faible, il est en constante progression, atteignant parfois des sommets de 5 à 10 %, voire plus, dans certains secteurs.

Malheureusement, les consommateurs qui utilisent les réseaux internationaux ne sont souvent pas conscients des différences de frais, ce qui nuit à la popularité de Cartes Bancaires. Bertrand Pineau déplore cette situation et souligne que dans la plupart des cas, les détenteurs de cartes « co-badgées » optent pour Visa ou MasterCard plutôt que Cartes Bancaires.

La réglementation européenne : une protection limitée

Les commerçants français ont également des inquiétudes concernant les cartes bancaires professionnelles ou commerciales. En effet, le volume d’émission de ces cartes a considérablement augmenté ces dernières années. Mais le plafonnement des commissions d’interchange prévu par la réglementation européenne ne s’applique malheureusement pas à ce type de carte.

Les frais associés aux cartes professionnelles américaines peuvent atteindre jusqu’à 1,6 % du montant de la transaction, alors qu’ils se limitent à 0,9 % sur le réseau Cartes Bancaires français. Il est toutefois important de souligner que la réglementation européenne impose des frais plafonnés à 0,2 % pour les cartes de débit et à 0,3 % pour les cartes de crédit personnelles.

Avec 662 milliards d’euros générés par les paiements par carte bancaire en France en 2021, il est évident que même de légères différences de frais peuvent avoir un impact considérable sur les commerçants. Pour garantir des conditions équitables et compétitives pour les commerçants français, la Commission européenne doit absolument intervenir et plafonner les frais de transaction associés aux cartes bancaires des réseaux américains.

A lire  Calculez le coût au kilomètre de votre voiture et économisez gros !
Marie C